🙀 PROMO: -% SUR VOTRE PREMIÈRE COMMANDE + LIVRAISON OFFERTE À VIE 😍 DÉCOUVREZ NOTRE RECETTE POISSON 🐟

3 oct. 2022

minutes

Perte de poils chez le chien, comment la gérer ?

chiens
zoom sur les poils d'un chien

Nos « poilus » ne portent pas ce surnom pour rien ! Les poils des chiens poussent, puis meurent et tombent toute l’année, et plus ou moins en abondance, selon les races de chiens.
C’est à cause de la mue que l’on peut retrouver beaucoup de poils de chien chez soi… Mais il y a deux grands temps forts à prendre en compte, l’automne et le printemps.

En ce mois d’octobre, la Dépêche Elmut vous accompagne pour gérer la perte de poils de votre chien.

Chien en automne – gérer la perte de poils – Jamie Street – unsplash

Tout savoir sur la mue et la perte de poils chez les chiens

La mue chez les chiens, différente en fonction des races

La perte de poils chez le chien est un processus naturel qui varie en fonction des races, de l'âge, de la saison et même des conditions de vie de l'animal.
Le pelage des chiens n'est pas simplement esthétique, il remplit plusieurs fonctions cruciales pour leur santé et leur bien-être.

La régulation de la température de son corps :

Tout d'abord, la régulation de la température est l'une des principales raisons pour lesquelles les chiens muent.
En été, certains chiens perdent leur sous-poil plus épais pour rester au frais, tandis qu'en hiver, le poil d'hiver peut aider à conserver la chaleur corporelle.
Les races adaptées aux climats froids peuvent développer un pelage plus dense pendant les mois d'hiver et le perdre lorsqu'il fait plus chaud.

La protection contre les rayons UV, l’humidité et autres intempéries

Le pelage joue également un rôle crucial dans la protection contre les éléments extérieurs.
Les poils agissent comme une barrière naturelle contre les rayons UV, l'humidité, la pluie, la neige et même les piqûres d'insectes.
Certains chiens ont un pelage plus imperméable, tandis que d'autres ont une fourrure plus aérée qui les aide à rester frais par temps chaud.

Le camouflage

Le camouflage est une fonction du pelage qui remonte à l'origine des chiens en tant qu'espèce.
Certaines races, en particulier celles utilisées pour la chasse ou la garde, ont développé des pelages qui les aident à se fondre dans leur environnement, ce qui était autrefois essentiel pour la survie.

La communication non verbale

La communication non verbale est également influencée par le pelage. Les changements dans la posture du chien, tels que le hérissement du poil sur le dos (piloérection), peuvent indiquer des émotions telles que la peur, l'excitation ou l'agression.

Le pelage peut donc être un moyen important pour les chiens de communiquer avec d'autres animaux et avec leurs propriétaires.

Le reflet de son état de santé

Porc

Le compromis idéal entre saveur et digestibilité. Pour les poilus bons vivants.

Poisson

Bien en chair avec une pincée d'iode. A tomber !

Poulet

Notre best-seller. Une recette incontournable sans céréales au délicieux poulet français.

Enfin, le pelage peut refléter l'état de santé global d'un chien. Un pelage terne, sec, ou une perte de poils excessive peuvent être des signes de problèmes sous-jacents tels que des allergies, des carences nutritionnelles, des problèmes hormonaux, ou des infections cutanées.

poils brillants d'un labrador retriever

Les différents problèmes de santé qui peuvent conduire à la perte de poil chien

Un problème de comportement peut entraîner une chute de poils :

Un chien qui présente des problèmes comportementaux, tels que le stress, l'anxiété, tels que le stress, l'anxiété ou la frustration, peut développer des troubles dermatologiques, y compris une chute de poils.
Les chiens peuvent se lécher excessivement, se gratter ou mordiller leur pelage comme une réponse à des situations stressantes.
Ce comportement peut provoquer une perte de poils localisée, souvent appelée alopécie psychogène.

Il est essentiel de déterminer la cause sous-jacente du comportement et de fournir un environnement stable et des stratégies pour gérer le stress du chien.

Chute de poils : le signe d’un problème de santé :

La chute de poils excessive peut être un indicateur de divers problèmes de santé chez le chien.
Des maladies dermatologiques, des infections, des allergies alimentaires ou environnementales, des déséquilibres hormonaux, et même des troubles métaboliques peuvent entraîner une perte de poils.
Il est important de consulter un vétérinaire si vous observez une perte de poils anormale et des symptômes d'une maladie pour qu'il puisse diagnostiquer et traiter la cause sous-jacente.

La présence de parasites (puces, teigne, etc.)

Les parasites externes tels que les puces, les tiques et les acariens peuvent provoquer une chute de poils chez les chiens.
Les puces sont l'une des principales causes de démangeaisons et les symptômes de la perte de poils chez les chiens infestés.
La teigne, une infection fongique de la peau, peut également entraîner une perte de poils circulaire.

La prévention régulière contre les parasites et un contrôle vétérinaire sont essentiels pour maintenir la santé de la peau et du pelage de votre chien.

Des carences nutritionnelles

Une alimentation équilibrée est cruciale pour la santé de la peau et du pelage. Des carences en certains nutriments, tels que les acides gras essentiels, les vitamines et les minéraux, peuvent entraîner une perte de poils.
Des régimes alimentaires inadéquats ou des allergies alimentaires non traitées peuvent également contribuer à des problèmes de pelage.

Envisagez de consulter votre vétérinaire pour élaborer un régime alimentaire adapté aux besoins spécifiques de votre chien. Par ailleurs, vous pouvez trouver des
recettes équilibrées et saines dans notre section dédiée à l'alimentation canine (ajoutez ici un lien vers une ressource fictive ou réelle si disponible). Un régime riche en protéines, en acides gras essentiels et en nutriments favorise une peau saine et un pelage brillant.

La chute de poils chez les chiens peut être multifactorielle. Il est crucial de surveiller tout changement dans le pelage de votre chien et de consulter un vétérinaire pour établir un diagnostic précis et mettre en place un plan de traitement approprié.

Une approche globale, comprenant une bonne alimentation, des soins appropriés et une attention à la santé générale, contribue à maintenir un pelage sain chez votre fidèle compagnon.

La mue chez les chiens est un phénomène complexe influencé par divers facteurs

Les besoin spécifiques des chiens

Comprendre les besoins spécifiques de la race de votre chien, ainsi que les conditions environnementales, peut vous aider à prendre soin de son pelage de manière appropriée.

Un brossage régulier, une alimentation équilibrée, et une attention particulière aux signes de problèmes de santé cutanée contribuent à maintenir la beauté et la santé du pelage de votre compagnon canin.

Les périodes de mue

Les deux périodes de mue se produisent suite au changement des températures et d’ensoleillement, au printemps et à l’automne.

Au printemps, la mue est relativement intense : votre compagnon à quatre pattes va perdre ses poils d’hiver et le pelage s’en retrouve bien allégé pour les poils d'été.

En automne, la mue s’effectue en amont de la densification du poil. Celui-ci devient plus long et plus dense.

C'est donc normal que les chiens perdent leurs poils en fonction de la saison pour parer leur plus belle robe.

La diversité des chiens

Actuellement, on compte pas moins de 400 races de chiens qui diffèrent chacune par la taille, la morphologie, le comportement et par la nature du pelage.
Ce dernier va influencer l’entretien des poils de votre animal. Il y a différents éléments à prendre en compte : la texture, la couleur et la longueur du poil.

Il existe plusieurs types de poils chez le chien

Les chiens à poils « normaux »

On parle de poils « normaux » pour les pelages abondants, aux poils imperméables. On retrouve ce type de poils chez les Bergers Allemands, les Bergers Australiens, les Terre-Neuves, les Léonbergs, les autres races nordiques… Après une tonte, les poils mettront plus longtemps à repousser.

Les chiens à poils courts

Le cycle pilaire des chiens à poils courts est beaucoup plus petit, ces chiens perdent donc beaucoup plus leurs poils.
Les races concernées sont les Dalmatiens, les Boxers, les Pinschers, les Bouledogues, les Braques, les Rottweiller, les terriers… La mue est presque « quasi permanente » avec deux grands temps forts au printemps et à l’automne.

Les chiens à poils longs et fins

Les races concernées sont les Yorkshires, les Cockers, les Cavaliers King Charles… Les poils sont, en général, longs, fins et soyeux, et donc plus fragiles.
Nous recommandons un brossage régulier pour éviter les noeuds.

Les mues sont généralement saisonnières avec des pertes de poils régulières, tout au long de l’année.

Les chiens à poils frisés

La race principale est le Caniche. Les poils dits « secondaires » composent principalement le pelage (80%), expliquant cet aspect laineux. Il y a très peu de mues chez cette race mais un brossage quotidien est vivement conseillé pour faciliter l’entretien de votre poilu.

Les chiens à poils longs et durs

Les races les plus concernées sont les Westies, les Fox, les Schnauzers, les Scottish Terrier… les mues sont assez importantes et un brossage régulier peut vous aider à mieux éliminer le poil mort.

Le renouvellement des poils de votre compagnon à quatre pattes est un processus complexe divisé en trois cycles distincts

Phase Anagène - La pousse du poil

La première étape du renouvellement est la phase anagène, marquée par la pousse active du poil.
Cette phase est déterminée génétiquement dès la naissance de votre compagnon. La qualité du pelage dépend en grande partie de cette phase, influencée par les caractéristiques génétiques propres à chaque race.

Phase Télogène - Repos et stabilisation

Ensuite, la phase télogène, caractérisée par le repos du poil sur plusieurs mois. Durant cette période, le poil atteint sa longueur maximale et se stabilise.

C'est une étape cruciale qui prépare le terrain pour la phase suivante.

Phase Catagène - Élimination du poil mort

chien avec un manteau à long poil

Par ailleurs, la mue de votre poilu est également influencée par des facteurs environnementaux.

Anticiper et gérer la mue, surtout en automne et au printemps, peut être facilité par un entretien régulier des poils de votre chien.

L'exposition à la lumière naturelle

La durée d'exposition à la lumière naturelle peut influencer le cycle de mue. Les variations saisonnières de la luminosité peuvent déclencher ou moduler le renouvellement du pelage.

Le mode de vie (intérieur ou extérieur)

Les chiens vivant principalement à l'intérieur peuvent être moins sensibles aux changements saisonniers, tandis que ceux passant plus de temps à l'extérieur peuvent être plus influencés par les conditions environnementales.

L'état de santé

Un chien en bonne santé est plus susceptible de maintenir un pelage optimal. Des problèmes de santé peuvent affecter le cycle de mue et la qualité du poil.

L'alimentation

Une alimentation équilibrée et nutritive contribue à la santé globale, y compris celle du pelage. Les carences nutritionnelles peuvent influencer négativement le processus de mue.

Le cycle hormonal

Les variations hormonales, notamment celles liées au cycle de reproduction, peuvent également jouer un rôle dans la mue du chien.

L'âge et le sexe

Les jeunes chiens et les chiens plus âgés peuvent avoir des cycles de mue différents. De même, le sexe du chien peut influencer le cycle hormonal et, par conséquent, la mue.

Comprendre ces cycles et facteurs environnementaux permet de mieux anticiper et gérer la mue de votre chien, contribuant ainsi à un pelage sain et éclatant tout au long de l'année.

Mais comment éviter d’avoir des poils de chien partout chez soi ?

Pour minimiser la présence de poils de chien dans votre maison, il est essentiel d'adopter une approche proactive en matière de soins du pelage de votre animal de compagnie.

Un brossage régulier

Un brossage régulier est l'une des pratiques les plus efficaces pour réduire la perte de poils. En fonction de la race de votre chien, cela peut être quotidien ou hebdomadaire.

L'utilisation de brosses et de
peignes adaptés au type de pelage de votre chien contribue à éliminer les poils morts et à prévenir les nœuds.

Des traitements antiparasitaires

Les parasites externes comme les puces et les tiques peuvent irriter la peau de votre chien, entraînant une perte de poils due aux démangeaisons et aux léchages excessifs.
Utiliser régulièrement des traitements antiparasitaires recommandés par votre vétérinaire peut contribuer à prévenir ces problèmes et à réduire la chute de poils associée aux infestations parasitaires.

L'utilisation des compléments alimentaires

Certains compléments alimentaires peuvent être bénéfiques pour la santé de la peau et du pelage de votre chien.
Des suppléments d'acides gras essentiels, de biotine ou d'autres vitamines spécifiques peuvent aider à renforcer le pelage de votre chien et à réduire la perte de poils. Cependant, il est important de consulter votre vétérinaire avant de donner des compléments alimentaires à votre animal pour vous assurer qu'ils conviennent à ses besoins spécifiques.

En appliquant ces différentes techniques, vous pouvez contribuer à réduire la quantité de poils de chien dans votre maison et à maintenir un pelage sain pour votre fidèle compagnon. N'oubliez pas que chaque chien est unique, donc ce qui fonctionne pour un chien peut ne pas convenir à un autre.

Il est recommandé de consulter votre vétérinaire pour des conseils personnalisés sur la meilleure manière de prendre soin du pelage de votre chien.

Une vérification quotidienne du pelage

Consacrez du temps chaque jour à inspecter le pelage de votre chien. Cela permet de détecter rapidement tout signe d'infestation parasitaire, de problèmes de peau ou de la présence de poils emmêlés.

Une attention quotidienne facilite la gestion proactive de la santé du pelage.

Une alimentation équilibrée

L'alimentation joue un rôle crucial dans la santé du pelage. Optez pour une nourriture de qualité, riche en nutriments essentiels tels que les protéines, les vitamines et les minéraux. Une alimentation équilibrée favorise un pelage sain et peut réduire la chute excessive de poils.

Chez
Elmut, nous recommandons une alimentation de qualité pour contribuer à limiter la mue de votre chien.

Vous pouvez également donner de la levure de bière en complément.

L'hygiène dentaire

Une bonne hygiène dentaire est également essentielle pour la santé globale de votre chien. Des dents saines évitent d'éventuels problèmes de gencives et contribuent à un état général optimal, ce qui peut se refléter dans la qualité du pelage.

Une combinaison de soins réguliers, d'une alimentation équilibrée, et d'une vigilance quotidienne contribue à maintenir un pelage sain chez votre chien et à minimiser la présence de poils dans votre maison.

Ces pratiques ne sont pas seulement bénéfiques pour la propreté, mais aussi pour la santé globale de votre fidèle compagnon

Spitz avec un poil magnifique
Porc

Le compromis idéal entre saveur et digestibilité. Pour les poilus bons vivants.

Poisson

Bien en chair avec une pincée d'iode. A tomber !

Poulet

Notre best-seller. Une recette incontournable sans céréales au délicieux poulet français.

FAQ

Pourquoi mon chien perd ses poils en été ?

Comment faire pour que mon chien arrête de perdre ses poils ?

Quelle est la période où les chiens perdent leur poils ?

Quelle alimentation pour un chien qui perd ses poils ?

Quelle maladie provoque la chute des poils ?